les parachutistes 2

LE BERET PARACHUTISTE


Fin 1941 : le béret lie de vin est créé pour les aéroportés britanniques par le Général Boy Browning. Le SAS (1) porte en Afrique un béret de laine couleur sable avec écusson du SAS et devise Who dare wins.


1943 : les 3ème et 4ème B.I.A portent un béret bleu nuit. Les anciens du French Squadron SAS ont conservé le béret sable.


Juin 1944 : les hommes du 2ème R.C.P. sautent sur la Bretagne avec un béret bleu nuit.


Fin juillet 1944 : par décision du roi Georges V, le béret amarante est offert au 2ème R.P.C. les bérets arrivent en France en Août 1944.


11 Novembre 1944 : Le 3ème R.P.C. pour à partir de ce jour le béret amarante lui aussi.

Pendant toute la guerre le 1er R.C.P., lui, conserve les coiffures de l’armée de l’air.


A partir de Septembre 1944, chocs et commandos portent un large béret noir incliné sur l’oreille gauche.


Depuis 1943, les commandos fusiller marins portent le béret vert des commandos britanniques mais avec un badge français.


1946 : un béret noir est affecté aux paras métropolitains. Seule exception, le 2ème R.C.P. conserve son béret amarante.


Mars 1951 : le Général De Lattre décide qu’en Indochine (seulement !) tous les parachutistes porteront le béret amarante. Les légionnaires parachutistes conservent le képi blanc.


1952 : apparition du béret vert « légion » mais non officiel. En métropole, les unités portent les bérets de tradition.


1956 : mise sur pied des commandos de l’air. Ils prennent un béret bleu nuit.


Septembre 1957 : le béret amarante remplace le béret bleu roi chez les « paras métro ».


Eté 1961 : le béret amarante est supprimé en métropole. Il se porte uniquement en tenus d’hiver. Cela dure trois ans.


1964 : le béret « rouge » se porte de nouveau en toutes saisons.


1965 : mise sur pied à Nîmes de l’escadron de fusiliers commandos de l’air. Le béret bleu nuit d’Algérie est repris.